• PDF

Dolmens des Adrets (Brignoles, Var)

  • Mardi, 11 Août 2009 20:52
  • Mis à jour Jeudi, 31 Décembre 2009 11:09
  • Écrit par Laurent Del Fabbro
Partager sur: Partager sur: Bookmark Google Yahoo MyWeb Facebook Myspace


Dolmen des Adrets 1 (Brignoles, Var)

Localisation
(43°25′38″N 06°03′35″E)




dolmen de brignoles 1
dolmen de brignoles 1


Le monument, restauré à la fin des années 80, est inclus dans un tumulus de pierres de 8 à 10 m de diamètre.
Le dolmen possède une chambre sépulcrale rectangulaire, limitée à l'est par une dalle de chevet plantée verticalement mais inclinée. A l'ouest s'ouvre un couloir de 1,62 m de long, découvert lors de la fouille Berard. La dalle de couverture évaluée à 10 tonnes, repose en partie sur le tumulus.
La porte s'ouvre entre deux piliers de hauteur inégale, celui de gauche a semble-t-il été brisé lors d'un déplacement de la dalle d'origine sismique.
La chambre est complétée au nord et au sud par 2 murets de pierre.
Le monument a subit de nombreuses agressions dans le passé du fait de sa structure en abri : cabane de charbonnier, abri de chasseurs et violations remontant à l'antiquité ayant touché le fond de la chambre !


Dolmen des Adrets 1
Crédit Photo : M. Royon

Le mobilier archéologique

Les fouilles réalisées par Berard ont mis en évidence différentes niveaux archéologiques :

Couche A - Remaniée et compremant des éléments témoignant des violations antérieures : céramique gallo-romaine du IIe siècle, céramique du XIIè et XVIè s., pierres à fusil, cartouches et une monnaie de la III ème république. Le mobilier se compose de nombreuses perles (9, fig. 2), plus de 60 (bauxite, stéatite, os et calcaire) et pendeloques (4, 5 fig. 2), une trentaine (os, cristal de roche (22, fig. 2), canine de renard (16, fig. 2), coquillages méditerranéens perforés et opercule de Turbo).
Le mobilier métallique, se compose de 7 fragments d'un bracelet en bronze décoré de sillons transversaux.
Les industires lithiques comprennent 2 armatures de flèches foliacées, un tronçon d'armature de flèche à retouches bifaciales  et un fragment de petite lame trapézoïdale. 7 fragments grenus de céramique modelée complètent cette couche.
Les restes fauniques : sanglier, mouton, âne, lézard ocellé et des centaines de vertèbres de serpent de différentes espèces.

La couche B contient une grande quantité d'ossements humains brisés, une pointe de flèche de section triangulaire et de forme losangique, 5 perles (18, fig. 2), 3 pendeloques (19, fig. 2), 3 cônes percés, 1 dentalium, 1 fragment de bracelet signalé dans la couche A.
La faune est représenté par la fouine, le surmulot, le lézard ocellé et 25 vertèbres de tailles diverses provenant de différentes espèces de serpents
adrets_1_berard1
figure 2 :
le matériel archéologique (Berard)
couche A = 9,15,4,5,22,16,11
couche B = 18,19
couche C = 21,14,10,11,12,13,23


La couche C au contact avec le fond dallé contient des éléments en place, pour l'essentiel des ossements humains incinérés. 5 flèches à retouche bifaciale, une grosse perle en calcaire de forme hexagonale (21, fig. 2), 1 perle cylindrique en calcaire blanc (14, fig. 2), 1 perle en os en forme de tonnelet (10, fig. 2), 65 perles en stéatite et bauxite, 6 perles en bauxite rouge, 7 cônes percés, des dentales (11, 12, 13 fig. 2), 1 fragment brûlé d'anneau en bronze, 1 objet indéterminé réalisé dans une énorme défense de sanglier (23, fig. 2), 1 fragment de carapace de tortue fossile du danien du Val. Quelques menus tessons.
Des restes de lapins, de lézard et de serpent ont été prélevés mais les vioaltions anciennes ayant perturbé les niveaux, il est difficile d'en tirer des interprétations.

1200 dents humaines ont été recueillies dans les différentes couches. Elles proviennent tout aussi bien d'enfants, d'adultes que de vieillards.



Dolmen des Adrets 2 (Brignoles, Var)

Localisation
(43°25′29″N 06°03′17″E)


Découvert en 1962, il été recouvert par un cairn. Contruit sur un tumulus très dégradé dont la périphérie a été renforcée par un mur à double parements. A sa découverte, seule la dalle de chevet dépassait du sol. Cette relative discrétion lui a permis d'échapper aux pillages.



dolmen de brignoles 2
dolmen de brignoles 2


La chambre sépulcrale de forme carré mesure 1,30 m de côté. Elle est délimitée à l'est par la dalle de chevet. (1,58 m X 1,30 m), à l'ouest par 2 piliers qui délimitent une porte (absence de couloir), au nord par un muret de pierres plates et au sud par un second muret incomplet.
Lors de sa découverte, le pilier sud de la chambre était brisé et entérré dans celle-ci. La pierre a été ainsi préservé de l'agression des agents athmosphérioques et les archéologues ont pu constater que le contour et les arêtes du piliers avaient été volontairement arrondis par bouchardage au maillet de pierre.

L'interpretation des archéologues laisse à penser que le dolmen a été utilisé au moins 2 fois avec vidage de la chambre entre les 2 occupations.

Le mobilier archéologique


Le mobilier comprend : fragments d'un vase à fond plat, de facture locale (dégraissant) (couche A), des ossements humains incinérés provenant de 2 à 4 dépôts successifs (couche B).
La fouille a permis de déterminer la façon dont les dépôt s'étaient déroulés dans le temps : les premiers ayant débutés dans l'angle nord-ouest et s'étant constitués peu à peu par accumulation succésives juxtaposées en direction de la paroi ouest. Le dernier dépôt étant celui du crâne N°1.

La couche B a donné des fragments de céramique, une pointe de flèche folicée, des pendeloques (coquillages, sanglier et cerf), des perles, un anneau filiforme en cuivre ou bronze et un anneau de bronze. Quelques restes fauniques complètent cette couche. Les ossements humains comprennent entre autres 1 crâne et sa mandibule, 5 mandibules à peu près complètes. 629 dents, adultes et enfants.

La couche C a livré quelques perles en roche, quelques tessons et un anneau metallique témoignant d'une utilisation plus récente du monument. Quelques perles (tonnelet et rondelle) et une pendeloque à pointe en os. Dix tessons appartenant à un même vase de forme globulaire, 3 tessons en contact avec des molaires en germe d'un jeune veau. Restes faunique : serpent, lézard et veau. 96 dents humaines.


dolmen de brignoles 2
dolmen de brignoles 2




Dolmen des Adrets 3
(Brignoles, Var)

Localisation

dolmen de brignoles 3 (brignoles)
dolmen de brignoles 3 (brignoles)


Découvert en 1962, il est constitué de dalles dressées à l'ouest et à l'est et de murets limitant la chambre sépulcrale au nord et au sud. Son architecture et orientation sont voisines des 3 autres monuments. Il ne possède plus de dalle de couverture. Mesurant 4m de long sur 2 m de large, il est inclus dans un tumulus de pierraille de 6m de diamètres dont on suppose que de nombreuses pierres ont été prélevés pour la construction d'un mur voisin.
La chambre est délimitée à l'est par une dalle de 2,75 m dressée de chant, au nord et au sud par des murets, et à l'ouest par une porte de 0,45 m de largeur. Le fond de la cella n'était pas dallé, ce qui est plutôt rare en comparaison des dolmens du secteur.

Une violation importante du dolmen remontant au VI ème s. a été observée et datée grâce à des tessons. Les déblais de cette intrusion on été retouvés dans la partie nord du monument. Un tiers du volume de remplissage semble avoir été déplacé à cette occasion.

adrets_3_berard
(Dolmen des Adrets 3 / Berard)


Le mobilier archéologique

Le mobilier funéraire se compose surtout de perles en forme de tonnelet (calcite et serpentine). Les dépôts plus récents comptaient comme offrande des perles en rondelles (stéatite, os, vertèbres de poisson, bauxite).

Dans la couche 1a supérieure juste au dessous de la violation, deux dépôts funéraires en place ont été observés : un crâne couvert d'une centaine de perles en rondelles de facture locale (bauxite rose, noircie au feu pour peut-être imiter les perles d'importation). Un deuxième dépôt moins complet accompagné d'un collier fait d'une soixantaine vertèbres de poisson percées.


Dans la couche inférieure 1b, 4 dépôts moins bien conservés car plus anciens ont été observés.
Parmi ceux-ci on note la présence d'un crâne et des ossements d'enfant accompagnés de perles tonnelet et de perles à coche. Au cente du dolmen les restes d'un autre enfant ont échapés à la violation ancienne. Ce dépôt contenait des vertèbres de serpent, un perle plate en calcaire, des os dentaires de lézard.

La faune de ces deux couches comprend : lapin, écureuil, mouton, renard, fouine, hérisson, lézard ocellé, serpents (espèces locales).

572 dents appartenant à une trentaine d'individus au total.

La parure est composée de :
11 perles olivaires en serpentine, 1 perle en calcite, 1 perle en test de coquillage (spondyle) avec renflement médian (objet unique dans le Midi, ressemblant aux perles en métal du chalcolithique languedocien), 1 perle en test de coquillage et renflement médian et perforations obliques, 1 coquille de dentale, 6 perles à coche en os, 1 petite perle en callaïs, 1 pendeloque en test de coquillage, 3 perles annulaires (calcaire, calcite, callaïs - roche verte), 2 pendeloque (quartz et coquillage). 294 perles en rondelles complètent le mobilier, 1 perle en calcaire, 2 fragments de perle annulaire, 3 tessons d'un coupe Bronze final III, 2 dentales et 2 éclats de silex.


Dolmen des Adrets 4 (Brignoles, Var)

Localisation


A 100 m au sud du dolmen II

dolmen de brignoles 4 (brignoles)
dolmen de brignoles 4 (brignoles)


- Le dolmen IV des Adrets (Brignoles), HAMEAU P. ; PAHIN-PEYTAVY A. C. ; VIGARIE H. ; Cahier de l'ASER 1989
Résultats d'un sauvetage entrepris à la suite de fouilles clandestines dans ce 4e dolmen des Adrets, Brignoles, Var. Céramique, industrie lithique et parure de type campaniforme. Le matériel anthropologique laisse supposer l'existence de 55 à 70 inhumations. Faune dominée par les reptiles. Le dolmen IV semble être le dernier érigé de l'ensemble des Adrets. Au total, une population de 150 à 200 personnes serait inhumée dans ces 4 monuments, population dont on ne connaît pas l'habitat.



Bibliographie


- Quatre sites funéraires chalcolithiques du Centre-Var : Le point de vue de l'anthropologie = Four Chalcolithic funeral sites of Centre-Var : The anthropological point of view, REYNAUD C. ; Cahier de l'ASER, 1997

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir